MCB Rodrigues Scholarship: Trois boursières proclamées

3 août 2014  |  Jean Claude Le Roy
MCB Rodrigues Scholarship: Trois boursières proclamées
MCB Rodrigues Scholarship: Trois boursières proclamées

Ludmilla Larcher, férue de littérature anglaise, souhaiterait travailler dans l’enseignement. « Je me destine à une carrière de professeur d’Anglais dans le secondaire à Rodrigues, un métier en forte demande. La littérature anglaise est ma passion. J’ai eu la chance d’avoir des professeurs qui m’ont inspirée. Je compte aider ceux qui ont des difficultés dans cette matière et qui n’ont pas les moyens de se payer des cours particuliers ».

Jessika Momus a toujours aimé la chimie et compte en faire son métier. « J’ai toujours eu une prédilection pour les mathématiques et la chimie. Dès que mon professeur m’a enseigné les rudiments de la chimie en Form 4, je suis tombée amoureuse de cette matière. Je me sens prête à affronter mon programme d’études à l’Université de Maurice. J’ambitionne de devenir professeur de chimie afin de pouvoir partager les connaissances acquises à l’université. C’est pourquoi je suis très motivée à réussir dans mes études ».

Anielle Espiègle souhaite, pour sa part, faire carrière dans le secteur médical. « J’ai envie de travailler dans le domaine de la santé depuis mon enfance et ce n’est pas étonnant que la biologie m’ait attirée. J’aurais souhaité trouver des solutions à des maladies grâce à l’étude des microbes en laboratoire. J’ai toujours été intriguée par les microbes, sans compter que je n’ai pas peur du sang. C’est fascinant ! Je suis à la fois motivée et pressée de découvrir la vie estudiantine ».

La MCB Rodrigues Scholarship a été créée en 2000 à l’occasion des dix ans de l’agence MCB de Port Mathurin. Chaque année, cette bourse d’études d’une durée de trois ans, est offerte à au moins un étudiant rodriguais inscrit à l’Université de Maurice. Celui-ci doit répondre à certains critères d’éligibilité: être d’origine rodriguaise et résidant à Rodrigues, être issu d’une famille à
faibles revenus, avoir opté pour une filière susceptible de contribuer au développement de Rodrigues et, enfin, être volontaire de repartir travailler dans son île après ses études. La bourse est décernée sous la forme d’une allocation mensuelle couvrant les dépenses en matériel scolaire, logement, transport ainsi que le billet d’avion.

Tous les boursiers du MCB Rodrigues Scholarship sont sous la tutelle de la MCB Forward Foundation dédiée aux activités de Corporate Social Responsibility, avec la collaboration de la MCB de Rodrigues qui agit comme une cellule de proximité avec les boursiers. Par ailleurs, le Groupe MCB s’est toujours activement engagé à travers sa politique de CSR, dans des secteurs divers tels que le combat contre la pauvreté, l’éducation, le sport et l’environnement.

La MCB Forward Foundation a à son actif de nombreux partenariats avec les ONGs sur des projets d’envergure. Du reste, la MCBFF a oeuvré pour la mise en place d’une Football Academy à Patate Théophile, à l’instar de celles existantes à Maurice. Tout en aidant à l’épanouissement de jeunes talents à travers les MCB Rodrigues Scholarships, la MCBFF continue d’oeuvrer pour l’approfondissement des liens sociaux entre la MCB et la population.

Gilbert Gnany, Chief Strategy Officer – MCB Group Limited: « Cette nouvelle aventure éducative qui commence pour vous est non seulement le fruit de vos brillants parcours, mais une opportunité de déterminer votre futur et de l’engager sur vos propres termes ! Pour citer Henri Bordeaux, avocat, romancier, essayiste et ancien membre de l’Académie Française, « L’éducation n’est, en somme, que l’art de révéler à l’être humain le sens intime qui doit gouverner ses actes, préparer l’emploi de ses énergies et lui communiquer le goût et la force de vivre pleinement » .

 Jessika Momus, Ludmilla Larcher, MCBFF, Rodrigues